Biographie

pic bio

Marié et père d’une famille de neuf enfants, Sylvain Ndoutingaï a grandi à Bossanga dans une famille paysanne. Après l’obtention d’un diplôme universitaire de Gestion des entreprises à Bangui, il approfondit sa formation en Côte d’Ivoire et obtient le master en Management et finances publiques à l’Institut supérieur de Cocody. Cette période d’études supérieure est aussi le temps de ses premiers engagements dans différents mouvements de jeunesse, engagements qu’il cumule à l’exercice de différents emplois dans le domaine de la finance pour payer ses études.

A la sortie de ces études supérieures, il s’oriente vers une carrière militaire et réussi le concours d’entrée à l’école des officiers de Thiès au Sénégal. Il est affecté comme officier au Régiment de Défense Opérationnel du Territoire à la sortie de cette école en septembre 2000. Par la suite, il complète ce parcours de militaire d’active avec d’autres formations militaires d’Etat-major dans différents pays d’Afrique, tel le Mali, et gravi la hiérarchie jusqu’à devenir Colonel de l’Armée de Centrafrique.

En 2002 il s’oppose aux exactions des mercenaires du MLC sur la population de son pays. Repéré durant cette période pour son attitude et ses actions par François Bozizé, Sylvain Ndoutingaï est appelé en 2003 dans son gouvernement. A 30 ans il devient Ministre des Mines, de l’Energie et de l’Hydraulique. Jusqu’en 2012, il porte plusieurs réformes importantes à la tête de différents ministères : Mines, Energie, Habitat et Urbanisme, Finances et Budget. Ces actions rigoureuses de régulation pour instaurer des règles claires et légales dans ces domaines et ainsi dynamiser le développement du pays connaissent de belles réussites. Mais elles se heurtent aussi à un système bien établi de gaspillage et de captation des richesses du pays par des intérêts particuliers.

Son engagement politique le conduit à coordonner et présider l’organisation de l’assemblée générale constitutive du parti KNK en 2009. Elu député de la circonscription Berberati face à l’ancien Président Patassé, il est directeur de la campagne présidentielle victorieuse de François Bozizé en 2011. En dépit de ce poids politique, il est bloqué dans les actions de réformes qu’il veut poursuivre comme ministre d’Etat aux Finances et au Budget. Ces désaccords profonds et les réactions qu’ils suscitent jusque de la part de responsables du pouvoir politique dont il fait partie le contraignent à l’exil en 2012.

Il exerce depuis une activité de consultant dans le domaine de l’économie politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Citoyen de Centrafrique